La recette VS notre créativité


Si j’écris aujourd’hui c’est pour entendre ta voix et savoir quel/lle cuisinier.ère tu es. Es-tu plutôt un.e dénicheur/se de nouveautés ? Un.e testeur/se invétéré.e ? Un.e puriste traditionnel/le ? Un.e créatif/ve fou/folle ?

Créativité culinaire cookie sans cuisson

Mini quid :

Dénicheur/se de nouveautés : tu surfes à l’affût de nouvelles saveurs et passes au peigne fin tout le rayon des livres de cuisine à la FNAC.

Testeur/se invétéré.e : toujours enclin à essayer de nouvelles combinaisons, de nouveaux produits.

Puriste traditionnel : une crème pâtissière au thé matcha ? Sacrilège !

Créatif.ve fou/folle : “le livre mentionne 1 cuillère à café de vanille, mais je vais en mettre 5 et ajouter de la cannelle aussi !”


Si tu navigues dans le coin c’est peut-être que tu es à la recherche de ton prochain plaisir gustatif (et si tel est le cas, j’espère que tu auras trouvé ton bonheur ici). Mais je voudrais te partager mon point de vue sur quelque chose…


Oui, je partage des recettes qui comportent des grammages précis, des temps de cuisson, des ingrédients étiquetés, des détails pointilleux qui servent en fait à te dire ce que j’ai moi-même réalisé (et qui a fonctionné). Mais sache qu’en cuisine, je suis bien loin d’être aussi figée que cet enchaînement d’étapes que je te propose ! Et que c'est un exercice difficile pour moi de cuisiner tout en ayant mon papier et mon crayon à côté pour ne rien oublier de ce que j'ajoute, retire, modifie dans une préparation.

Souvent, les recettes me servent de trame pour ne pas me perdre en cours de route ou ne rien oublier (on a tous déjà omis d’incorporer la levure dans un gâteau…). J’estime que la recette que j’aie sous les yeux est le début d’une belle histoire culinaire dont j’écris les lignes au fur et à mesure que j’avance dans la préparation.


La recette est modulable, adaptable, évolutive parce que :

➡️ Beaucoup d’ingrédients sont substituables. Par exemple, si la recette mentionne “sucre”, il est souvent possible d’utiliser n’importe quels agents sucrants qui supportent le mode de cuisson utilisé, évidemment.

➡️ Certaines associations attendent simplement d’être découvertes. (Une sauce au vinaigre balsamique/pruneaux, pourquoi pas ?)

➡️ Le matériel d’une personne n’est pas nécessairement le tien. Il est donc important de savoir composer avec ce que tu as à disposition. Par exemple, j̶e̶ ̶n̶’̶a̶i̶ ̶p̶a̶s̶ ̶d̶e̶ ̶m̶̵̶i̶̵̶x̶̵̶e̶̵̶u̶̵̶r̶̵̶, mais je me sers d’un mortier-pilon pour broyer les aliments. Il est donc fort probable que la texture obtenue soit moins fine.

➡️ Chacun à ses propres goûts.


Hônnetement, je suis incapable de te dire à quand remonte la dernière fois où j’ai effectué un plat sans rien y changer ! J'ai toujours besoin/envie d'adapter l'existant en quelque chose qui me correspondra à 100 % via les petites subtilités que je vais lui apporter.

Je trouve que c’est là tout le plaisir de cuisiner : avoir des bases avec lesquelles jouer et créer sans limite.

Donc rien ne me rendrait plus heureuse que tu me dises que tu as tenté ma recette de cheese naan en remplaçant la fêta par du comté et qu’en plus tu y as ajouté des oignons ! Je dirais “BRAVO” et “c’est quand que tu m’invites ?!” 😄


Je crois que 1 recette + 1 personne = une infinité de variantes ! Du coup, tu le visualises cet immense réseau culinaire qui se développe ? Si c’est pas beau !


Ça m’intéresse de savoir si tu es du genre à suivre les recettes à la lettre ou si tu aimes ajouter ton petit grain de sucre, comme moi.


12 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout